expositions

CONTACT

ALICIA McCARTHY - CLARE ROJAS - EMMA KOHLMANN - HEATHER BENJAMIN - RACHEL HAYDEN

Vernissage le jeudi 11 novembre de 18h à 21h
Exposition du 11 au 21 novembre 2021 de 11h à 19h
7 rue Saint-Claude, 75003 Paris
Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 19h
Visite virtuelle de l'exposition
Dossier de presse Press kit

Une exposition collective qui traite de relations humaines et d’interactions sociales, avec Alicia McCarthy, Clare Rojas, Emma Kohlmann, Heather Benjamin & Rachel Hayden. A cette occasion, Clare Rojas et Emma Kohlmann présentent leurs peintures en France pour la toute première fois.

« D’aucuns diraient que c'est une exposition calme, pourtant elle s’exprime avec ampleur si vous y prêtez l’oreille. Une fois qu’ils sont repérés puis pris en compte, les moindres gestes, les lignes les plus simples, les regards les plus légers prennent en puissance.

On s’y confronte à des figures aussi sensibles que féroces, aux expressions chimériques, se demandant ce que vous cherchez en elles. Un sentiment d'appréhension traverse “Contact”, comme dans notre nouveau quotidien, où la convivialité et l'intimité semblent être hantées par un sentiment de danger, même avec nos proches.

La remarquable réunion de ces œuvres d'art se déroule dans des territoires intimes; ensemble elles nous invitent à nous réconcilier les uns avec les autres et avec l’idée même de contact. Chacune des artistes nous tend la main pour mieux nous atteindre, elles nous invitent à vivre à nouveau une expérience sensorielle. Sinon en face à face, alors à travers les reliques qui émanent de cette hésitation universelle (et d’un désir simultané) de s’engager de plus belle. »

- Kristin Farr, artiste et auteure

A group show about human relationships and social interactions with Alicia McCarthy, Clare Rojas, Emma Kohlmann, Heather Benjamin & Rachel Hayden. This is the first time that Clare Rojas and Emma Kohlmann's works are shown in France.

“Some might say it’s a quiet show, yet it speaks volumes if you’re listening. The slightest gestures, the simplest lines, the faintest glances—they are quite powerful when considered and detected.

There are figures sensitive and fierce, with speculative expressions asking what you’re looking for. A sense of apprehension runs through “Contact”, as it does in our new daily lives, where friendliness or intimacy can feel dangerous, even between our closest loved ones.

The remarkable pairing of artworks peeks from behind closed doors, beckons our reconciliation with each other and with comfortable contact. It’s reaching out, each artist lending a hand, welcoming us to test our physical feelings again. If not face-to-face, then through the relics generated alongside a universal hesitance (and simultaneous longing) to reengage.”

- Kristin Farr, artist and writer


Crédit photos © Diane Arques / ADAGP